Webinaire « Liberté de conscience et laïcité en France : des clés pour mieux défendre toutes les libertés »

Webinaire « Liberté de conscience et laïcité en France : des clés pour mieux défendre toutes les libertés »

Comprendre les instrumentalisations actuelles de la laïcité en France, au détriment des libertés individuelles et associatives, dans le contexte de la future loi « contre le séparatisme.

 

Du 23 au 31 janvier 2021 s’est tenue la première édition virtuelle du Forum social mondial. (Re)découvrez le webinaire « Liberté de conscience et laïcité en France : des clés pour mieux défendre toutes les libertés ».

 

Le webinaire est accessible via ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=k54lo__x228&feature=emb_title&ab_channel=FestivaldesSolidarit%C3%A9s

 

Co-organisé par le Festival des Solidarités et le CRID, ce webinaire vise à former les actrices et acteurs des solidarités Français.es aux notions abordées dans le contexte du projet de loi « contre le séparatisme », et à les outiller pour mieux comprendre et maîtriser les enjeux complexes qui y sont associés, en s’appuyant sur la notion de droits.

Comment trouver un juste équilibre entre le besoin de l’État de protéger les citoyen·ne·s et son obligation de défendre les libertés ? Au cœur de ce débat se trouve la liberté de conscience : comment la défendons-nous dans le contexte actuel en France ? Et à travers elle, comment défend-on toutes les libertés associées ? Notre objectif est d’équiper les acteurs associatifs français, notamment celles et ceux qui font de l’ECSI (Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale), pour les aider à aborder ces enjeux dans leurs activités, auprès de leurs publics. À travers une réflexion théorique et historique, nous souhaitons placer le contexte de ce projet de loi et du renforcement sécuritaire et liberticide actuel, dans la perspective historique plus longue dans laquelle il s’inscrit et qu’il est nécessaire de rappeler. Les échanges visent à rappeler le cadre juridique et ainsi à clarifier les termes du débat et notamment la notion de laïcité, qui se trouve instrumentalisée à des fins xénophobes, islamophobes et sécuritaires. A travers des retours d’expériences et des ressources mises à disposition, ils permettront aussi d’outiller les participant·e·s pour leur permettre d’aborder ces enjeux de façon pratique et sereine dans leurs activités.

 

Intervenant·e·s  :

▪ Catherine Gaudard – Coordinatrice exécutive

▪ Emmanuel Poilane – Président du CRID

▪ Daniel Boitier – Co-animateur du groupe de travail laïcité de la Ligue des droits de l’Homme

▪ Bernard Dréano – Membre du réseau IPAM (Initiatives pour un autre monde), Président du CEDETIM (Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale)

▪ Joëlle Bordet – Psychosociologue, chercheuse spécialiste d’éducation populaire auprès des jeunes

▪ Jérémie Morfoisse – Directeur Opérationnel Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale, Responsable du programme Jeunes des 2 Rives chez Solidarité Laïque

#MARUEMESDROITS

#MARUEMESDROITS

Soutenez la campagne #MARUEMESDROITS

 

LA CAMPAGNE #MARUEMESDROITS EST UNE CAMPAGNE DE SOUTIEN, À LA 1ÈRE ACTION DE GROUPE, POUR METTRE FIN AUX CONTRÔLES AU FACIÈS

 

La campagne cherche à rétablir la possibilité pour tou.te.s de pouvoir circuler librement dans l’espace public, parler avec des amis, se rendre à l’école, aller au travail, etc, ou être tout simplement dehors , sans subir des contrôles, palpations ou fouilles discriminatoires.

Les contrôles d’identité fondés sur l’origine ethnique ou nationale, la couleur de peau, la religion, ou d’autres critères discriminatoires, sont illégaux. Ces pratiques nient la dignité des personnes contrôlées et violent les droits fondamentaux (respect de la dignité humaine, interdiction des traitements inhumains et dégradants, égalité de tous devant la loi, liberté d’aller et venir,) protégés par la Constitution de la République française et les textes internationaux sur lesquels la France s’est engagée.

Cette pratique généralisée sur tout le territoire, est inscrite dans le fonctionnement même de la police, ses pouvoirs et ses missions. Elle constitue une discrimination systémique d’ampleur collective.

Le problème est documenté et très critiqué depuis de nombreuses années. L’État a même été condamné pour cela, mais son inaction persiste.

Il est temps d’y mettre fin !

 

Dans cette courte vidéo, retrouvez Yanni et Iliès qui nous racontent leur expérience de contrôles au faciès, et ce qui les a encouragé à rejoindre la première action de groupe initiée par 6 ONG de défense des droits.

Issa et Omer vous expliquent l’action de leurs associations et l’opportunité de cette nouvelle « arme du droit » pour lutter contre les contrôles policiers discriminatoires.
Maitre Slim Ben Achour développe le volet juridique de cette action inédite qui vise à contraindre l’état à prendre des mesures concrètes.
Retrouvez sur notre site toutes les infos sur l’action de groupe et des ressources pour rejoindre la mobilisation, notamment en partageant vos expériences sur les réseaux sociaux avec #MaRueMesDroits​​.
« Loi séparatisme, loi anti-association ! », lancement d’une pétition par la Coalition des libertés associatives

« Loi séparatisme, loi anti-association ! », lancement d’une pétition par la Coalition des libertés associatives

Dans le cadre de la Coalition pour les libertés associatives, une tribune a été publiée dans le journal Libération le 21 janvier dernier, critiquant le projet de loi « séparatisme » actuellement en débat à l’Assemblée nationale.

Ce projet de loi symbolise à nos yeux une dérive autoritaire et répressive qui ciblera les associations dans leur ensemble, et plus encore les associations musulmanes . Si ce texte est adopté, les unes comme les autres seraient soumises à une même logique de suspicion générale et de contrôle social au nom de dérives minoritaires et sectaires que les lois existantes permettent déjà de combattre. Mais le ministère de l’Intérieur G. Darmanin le disait clairement sur l’antenne de Cnews ce 2 février « Demain nous pourrons dissoudre bien plus facilement et plus rapidement les associations, notamment les officines islamistes ».

Après consultation, nous proposons aux membres de La Coalition pour les libertés associatives, et à toutes les associations qui souhaiteraient se joindre à notre Coalition, de participer à un mouvement collectif de mobilisation de nos adhérents et de l’opinion publique dans les 15 prochains jours pour faire passer le message suivant : « Et si la loi séparatisme dissimulait en réalité une loi anti-association ?».

 

Lancement d’une pétition

Nous lançons aujourd’hui une pétition avec le Mouvement.ong qui reprend l’alerte de la tribune collective publiée dans Libé, signée par la plupart des organisations de la coalition et leurs alliés : https://www.lacoalition.fr/Loi-separatisme-une-atteinte-inacceptable-contre-les-libertes-associatives-et

Envoyée ce matin vers une base de contacts sélectionnés par le Mouvement.ong qui nous fait bénéficier de son savoir faire, la pétition a recueilli en quelques heures près de 5000 signatures. Cette pétition est à partager dans vos réseaux et à diffuser sur les réseaux sociaux. En voici le lien : https://lemouvement.ong/loiseparatisme/

Plusieurs visuels sont mis à disposition, les hashtags sur cette loi sont #Pjlséparatisme et #PjlPrincipesRépublicains, nous utilisons communément le #LibertésAssociatives avec la Coalition dans nos campagnes.

Voici un exemple de tweet type :

Et si le #PJLséparatisme dissimulait une loi anti-association ? Les #LibertésAssociatives sont en danger, les associations et les défenseurs des droits lancent la riposte, rejoignez nous avec @_lemouvement https://lemouvement.ong/loiseparatisme/

 

Les libertés associatives sont attaquées. Mobilisons-nous !

IPAM au Forum Social Mondial

IPAM au Forum Social Mondial

IPAM est historiquement engagé dans le processus des forums sociaux. Le Cedetim, l’Aitec et l’Aec ont été membres du CI. IPAM est aussi membre fondateur d’ATTAC et du CRID engagés dans la dynamique FSM.

Pour permettre de rendre visible les stratégies des mouvements sociaux entre chaque forum, IPAM a développé un espace ouvert d’élaboration et de confrontation des mouvements sociaux et citoyens (http://www.intercoll.net/). Intercoll est animé par des personnes liées aux mouvements, tous et toutes engagées dans des luttes et des mobilisations. Il s’agit de militants qui s’inscrivent dans un travail intellectuel pour renouveler, à partir des dénonciations des injustices, les cadres d’interprétation et les formes d’engagement, à toutes les échelles,

IPAM sera présent dans plusieurs espaces du FSM virtuel notamment en coorganisant le Forum sciences et démocratie, du Forum Palestine et organisera plusieurs ateliers débats.

Vous pouvez retrouver le programme IPAM ici en version française et anglaise.

Pour accéder au programme de tous les ateliers pendant le FSM c’est là. 

Bon Forum à toutes et tous,