Reseau IPAM AEC France Aitec Amorces Cedetim Cedidelp Echanges et Partenariats
logo du cedetim

Index des Auteurs

Plan du site

Le CEDETIM
Présentation

Télécharger :
-  Courrier type de demande d’un virement permanent
    logo document Fichier PDF,9.7 ko

Le Cedetim est un centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale.

Cette solidarité est conçue comme une valeur culturelle fondamentale qui se situe dans la continuité d’une tradition internationaliste. Elle ne se limite donc pas à l’aide ou au soutien à des luttes ou des mouvements qui seraient lointains et exotiques. Elle s’inscrit dans un projet ayant pour objectif la transformation de la société, ici comme ailleurs, dans le sens d’une plus grande liberté, d’une plus grande égalité, d’une meilleure justice sociale, d’un monde construit par tous les peuples. Elle est fondée sur le respect des droits fondamentaux individuels et collectifs.

Ce projet signifie le refus de toutes les formes de répression, de domination, de discrimination et d’exclusion ; il ne s’agit ni de charité, ni de commisération, ni de culpabilité, mais de la construction d’un avenir
commun entre peuples égaux.

Nous sommes profondément convaincus qu’un peuple
qui en domine un autre n’est pas un peuple libre.

Le CEDETIM aujourd’hui

La Solidarité Internationale, notre réponse aux effets néfastes de la mondialisation libérale :

  • En participant à différentes campagnes autour du problème de la Dette, des institutions financières internationales (IFI), du commerce mondial (OMC), des marchés financiers (Attac) et du pouvoir des multinationales (Tribunal Permanent des Peuples) ;
  • En soutenant le collectif "TotalFinaElf ne doit pas faire la loi " qui dénonce les agissements des grandes multinationales pétrolières.

La Solidarité Internationale, une action commune entre les forces démocratiques des sociétés civiles à l’échelle européenne,
méditerranéenne et mondiale :

  • Avec l’AEC (Assemblée Européenne des Citoyens), branche française du réseau Helsinki Citizens’ Assembly, en particulier dans les zones de conflits et avec des jeunes de l’Est, de l’Ouest et du bassin méditerranéen ;
  • En travaillant avec le Forum des Citoyens de la Méditerranée au rapprochement des sociétés civiles et à la défense des Droits de l’Homme de chaque côté de la Méditerranée ;
  • En participant à des réseaux en France comme ICARE (Initiative de Citoyenneté Active en Réseau), le CRID (Centre de Recherche et d’Information sur le développement), AILES (Autogestion, Initiative Locale et Economie Sociale), ou à l’échelle internationale ( Forum Mondial des Alternatives, alliance pour un monde responsable et solidaire, etc...).

La Solidarité Internationale : une riposte aux inégalités de toutes sortes :

  • En travaillant avec des associations issues de l’immigration ; avec des syndicats, avec des associations du mouvement social ;
  • En s’engageant auprès d’organisations de femmes luttant pour l’égalité (par exemple la CADAC) ;
  • En revendiquant pour le droit au développement, pour la liberté de circulation et d’installation des personnes, pour le respect des droits civils et politiques et des droits économiques sociaux et culturels ;
  • En dénonçant la gestion de la crise de la dette et la nature des rapports Nord/Sud.

La Solidarité Internationale comme un projet appuyé sur des pratiques sociales et théoriques :

  • En organisant des collectifs, lieux de réflexion et de débats, sur des thèmes d’actualité ou des sujets sur lesquels nous ressentons le besoin de confrontations et d’élaboration. Ces moments sont ouverts à tous ;
  • En participant, notamment, avec l’AITEC, à l’organisation de débats sur le développement et sur les alternatives à la mondialisation libérale, avec l’AEC, sur la paix, les guerres et les conflits ;
  • En organisant des soirées débats, des projections, des moments collectifs, contribuant à l’animation d’un lieu pluri-associatif, le CICP, et en contribuant à sa mise en réseau avec d’autres maisons d’associations en France et dans le Monde ;
  • en participant aux différents forums internationaux organisés par les associations de solidarité internationale.

Financement

Les cotisations sont l’unique source de financement du CEDETIM.

Versées chaque mois, elles sont fixées à 2% du revenu mensuel, pondérés par chacun et chacune en fonction de ses charges personnelles ou militantes. Un minimum est fixé à 10 euros par mois.



Cotiser au CEDETIM
le 17 janvier 2012

Vous pouvez bien sûr nous faire parvenir par courrier au 21ter rue Voltaire 75011 Paris des dons ponctuels, chaque fois que cela vous est possible.



Vous pouvez aussi décider de mettre en place un virement permanent, mensuel de préférence, solution préférable pour la trésorerie du CEDETIM.
Ci dessous un modèle de courrier type pour demander à votre ...

 Articles

Entretien avec Gus Massiah (CEDETIM), réalisé par Stany Grelet et Isabelle Saint-Saëns. Paru dans la revue


Par Bernard Dreano le avril 2005



Agenda des Initiatives de Solidarité Internationale -
Liaison RSS Ecrire au webmaster CEDETIM 21ter, rue Voltaire 75011 Paris, France - 01 43 71 62 12 -  cedetim@reseau-ipam.org  -  http://www.cedetim.org  sous SPIP 3.0.16