Reseau IPAM AEC France Aitec Amorces Cedetim Cedidelp Echanges et Partenariats
  
logo du cedetim

Index des Auteurs

Plan du site

Accueil > Thèmes et Chantiers > Maghreb Machrek

D’El Ejido à Rosarno, les émeutes racistes perdurent et se ressemblent - Appel à un rassemblement
le 11 janvier 2010

RASSEMBLEMENT Jeudi 14 janvier à 18h angle de la rue du Bac/ et du Bd de Raspail. Métro rue du bac

Ci-dessous le texte d’appel


Voir aussi : Contact : le site de l’ATMF

10 ans presque jour pour jour après les émeutes racistes de février 2000, à El Ejido en Espagne, c’est la chasse aux travailleurs agricoles immigrés à Rosarno en Italie.

Ces émeutes racistes mettent au devant de la scène la précarité des immigrés surtout ceux sans papiers. La violence de ces agressions traduit la déshumanisation en marche, de ces travailleurs qui font la prospérité de l’agriculture de la région, corvéables à merci, payés seulement 20 euros la journée.

Comme à El Ejido, la population de Rosarno s’est livrée à une traque en règle contre les travailleurs immigrés, tous les moyens de châtiment étaient bons. Comme à El-Ejido, des êtres humains vivent dans des conditions d’un autre âge, entassés dans des abris de fortune.

Ce déferlement de haine et de brutalités contre les travailleurs immigrés à Rosarno, est le résultat des politiques européennes qui prônent la préférence européenne. Ces dernières se traduisent localement par des lois racistes comme celle promulguée le 2 juillet dernier en Italie, sous la pression du parti d’extrême droite de la Ligue du Nord.

L’arsenal raciste de Berlusconi est renforcé. L’immigration « illégale » devient un délit, et les milices anti-immigrés sont légalisées. Les habitants de Rosarno ont érigé des barricades, semé la terreur et fait des dizaines de blessés à coups de bâtons et de barres de fer, pris dans cet élan de haine et de xénophobie.

Les immigrés de Rosarno ont été contraints à l’exode, ceux qui ont été pris en charge dans des bus, ont été transférés aux centres de rétention en vue de leur expulsion. Un signal d’encouragement et d’approbation envoyé aux auteurs des crimes racistes.

Les associations et organisations signataires tiennent à exprimer leur profonde solidarité avec les travailleurs immigrés victimes de ces odieux agissements racistes.

Elles s’insurgent contre les traitements dégradants et inhumains infligés aux immigrés à Rosarno.

Elles condamnent les lois anti-immigrés européennes et leurs expressions nationales.

Elles exhortent les citoyens en Italie et ailleurs, à se dresser contre cette poussée raciste.

Les signataires appellent à l’organisation de rassemblements devant les ambassades d’Italie en Europe et ailleurs

RASSEMBLEMENT

Jeudi 14 janvier à 18h

devant l’ambassade d’Italie

51, rue de Varenne

75343 PARIS CEDEX 07

Métro Varenne

Premiers signataires : Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie (ACORT), Association des tunisiens en France (ATF), Association des tunisiens en France/Paris (ATF/Paris), Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), Association pour la taxation des transactions et pour l’action citoyenne (ATTAC), Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale (CEDETIM), Centre Malcolm X, 9ème Collectif de sans papiers, Confédération paysanne nationale, Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI), Droit au logement (DAL), Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleur-euse-s Immigré-e-s Forum civique européen (FASTI), Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI) Ligue des droit de l’homme (LDH), Marche mondiale de femmes, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), NO-VOX, Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Réseau féministe « RUPTURES », SOS soutien aux sans papiers, Union syndicale solidaire, les Verts...

Contact : national@atmf.org




Autres Articles
Des militants associatifs tunisiens à l’étranger ont diffusé une pétition, dont nous reproduisons ci-dessous le texte, pour défendre Kamel Jendoubi (ex-président de l’Isie), qui fait l’objet d’une campagne de dénigrement injuste et ingrate.
le 3 juin 2013

Professeur à la School of Oriental and African Studies (SOAS) de Londres, Gilbert Achcar est l’un des meilleurs analystes du monde arabe contemporain. Né en 1951, il a quitté le Liban en 1983. Il a successivement enseigné à l’université de Paris-VIII, puis au Centre Marc-Bloch, à Berlin. Son engagement à gauche et pro-palestinien ne l’a jamais empêché de porter un regard sévère sur les dictatures.
le 20 mars 2013

Parue dans le numéro 94 de La Nation Edition du 13 au 19 Mars 2013
Par Smaïl Goumeziane le 20 mars 2013

in L’Orient Littéraire Le peuple veut un État-Providence qui lui restaure sa dignité et lui apporte une vraie sécurité, mais l’économique ne suit pas. Telle est, selon Gilbert Achcar, la matrice des événements en cours, l’annonce peut-être de nouvelles révolutions.
le 17 mars 2013

Arab spring is not the governments that follow the fall of the regimes. It is rather the Arab youth who started the revolution, and adopted and protected its big project. Our spring is that youth who are tired of corruption and tyranny states, and the states dominated by individuals or a family. It is the youth who have dreamt of a state of equal citizenship, of a state that guarantees freedom and dignity life.
It is that youth who has the courage and the enough power to sacrifice in order (...)
le 17 décembre 2012

Commentaire n° 336, 1er septembre 2012
Quand on analyse la géopolitique du Moyen-Orient, qu’est-ce qui devrait principalement retenir l’attention ? Il n’y a certes guère consensus sur la réponse, et pourtant il s’agit bien de la question clé...
Par Immanuel Wallerstein le 14 septembre 2012

Sur le Web :

Algeria-Watch est une association de défense des droits humains en Algérie. Créée en 1997 en Allemagne, elle a rapidement dépassé le cadre germanophone et développé des activités en langue française.
Articles :
- L’ASDHOM dénonce l’arrestation abusive à Tanger de la secrétaire générale de l’AFASPA, Michèle Decaster
- Point n°64 sur la campagne de parrainage des prisonniers politiques et d’opinion au Maroc
- Point n° 63 sur la campagne de parrainage des prisonniers politiques et d’opinion au Maroc
Partant du constat qu’une importante partie des ONGs du Maghreb et du Machrek n’exploitent et ne jouissent pas pleinement des avantages d’une visibilité Internet dynamique, l’association Forum des Alternatives Maroc « FMAS » a initié, en partenariat avec Oxfam Novib et Alternatives /AlterInter le projet : Portail Internet « E-JOUSSOUR » de la société civile Maghreb/Machre.
Articles :
- La progression de l'EIIL provoque un exode massif dans le nord-ouest de l’Irak
- Message de Ban ki -Moon à l'occasion de la journée internationale des victimes de disparition forcée :
- Classement mondial de la liberté de la presse 2014





Liaison RSS Ecrire au webmaster CEDETIM 21ter, rue Voltaire 75011 Paris, France - 01 43 71 62 12 -  cedetim@reseau-ipam.org  -  http://www.cedetim.org  sous SPIP 3.0.16